"Si tu veux courir, cours un kilomètre. Si tu veux changer ta vie, cours un marathon."

"Si tu veux courir, cours un kilomètre. Si tu veux changer ta vie, cours un marathon."

Ce matin avait lieu le semi-marathon de Paris. J’ai commencé par attendre le passage du premier groupe le long de la seine. Arrivé tôt j’avais le temps de trouver la place où être (the place to be).

marathon de Paris - groupe de tête
Le premier groupe avec en tête le futur vainqueur de l'épreuve: Stephen Kibet (n°4)
J’ai ensuite attendu les  premiers poursuivants (cf:image à la une) puis j’ai décidé d’aller à l’arrivée. Une fois sur place impossible de se mettre derrière la ligne d’arrivée, la fin de la course est fermée au public par des grilles pour drainer les coureurs et éviter la cohue. Finalement je me me poste 150m avant la ligne d’arrivée et je regarde passer la masse de coureurs.

Un joli contre jour qui dessine les contours.
J’aime beaucoup les contres-jour, la lumière permet de détacher la personne et donne tout de suite une ambiance. Certains des coureurs s’étaient déguisés pour l’occasion.

Mon préféré: Force Rouge !
Petit à petit le flux de coureurs s’est réduit jusqu’à ce qu’il ne reste que ceux qui n’avaient pas déjà abandonné en chemin. Cette jeune femme, une des dernières sur la ligne d’arrivée, s’est vue escorté par deux cavaliers. La grande classe.

Respect !
Enfin, sur le chemin du retour, une association avait installé une petite buvette et des tables de massages.

Les soins prodigués par les kinés semblaient plutôt appréciés.
Edit:Il y avait 23674 coureurs. Le vainqueur, Stephen Kibet, un Kenyan de 25 ans, à fini la course en 1h1’36 ».


Liens:entrainement-sportif.fr //  les power rangers à poilTitre: Emil Zatopek